Comment booster sa mémoire ?

Comment booster sa mémoire ?
29 avril 2014 Thierry

Le saviez-vous ? Il est reconnu que notre cerveau est à plein régime jusqu’à l’âge de 25 ans environ. Autrement dit, c’est lorsque nous étions enfants, à l’école, que notre cerveau tournait à plein régime. Puis, viennent « les années de confort », dit-on. Arrivés à un certain âge, des troubles de la mémoire perturbent notre quotidien. Certes, nos neurones ont bien été sollicités tout au long des années mais c’est en se reposant sur ses acquis que les souvenirs s’effacent jour après jour. Comme notre corps, notre cerveau a besoin de rester actif. Pour garder une vivacité d’esprit, le plaisir reste le secret pour stimuler notre « ciboulot ».

« Pause », mon cerveau ne connait pas cette fonction

  • Où ai-je mis mes clés ?
  • Comment s’appelle-t-il déjà ?
  • Qu’est-ce que j’ai mangé hier ?

Rassurez-vous, toutes les pertes de mémoire ne sont pas forcément des symptômes annonciateurs d’une maladie. Hormis dans le cadre de maladies dégénératives telles que la sclérose en plaques, Parkinson ou Alzheimer, la perte de la mémoire se définit plutôt comme un trouble de l’attention. C’est à partir de 70 ans que des déficits amnésiques peuvent, plus fréquemment, perturber votre mémoire.

Mieux vaut donc prévenir afin de conserver un maximum de souvenirs en mémoire. La marche à suivre : gardez un train de vie animé !

2_2

Il n’y a pas d’âge pour apprendre

Croyez-vous vraiment que vous avez tout vécu et que vous n’avez plus rien a apprendre ? Dans ce monde qui tourne à 1 000km/h, votre « course à l’enrichissement » est bien loin d’être terminée. Osez vous faire plaisir, et vous continuerez agréablement à vous creuser les méninges. Actualité, culture, recettes, quizz, jeux vidéo, autant de loisirs à découvrir et à pratiquer afin de vous ouvrir également aux autres générations.

S’ouvrir aux autres

Garder une vie sociale avec votre entourage doit rester votre leitmotiv au quotidien. Sortir, voir vos amis, votre famille, découvrir de nouveaux horizons et faire de nouvelles rencontres favorisent votre capacité d’adaptation, quelques soient les situations. Rien de bien sorcier du moment que vous avez encore l’envie de faire des choses.

4_4

Corps + Esprit

Si continuer à muscler son esprit est primordial, conserver une bonne condition physique est également essentiel. En plus d’avoir un effet positif sur votre corps, l’exercice physique :

  • oxygène votre cerveau
  • favorise la formation de cellules cérébrales

Et selon plusieurs résultats d’IRM, le sport serait l’une des clés les plus efficaces contre le déclin de la mémoire (A lire : Quoi faire pour prévenir la perte de mémoire ? ). Mais on ne vous le rappellera jamais assez : choisissez l’activité qui vous convient ! De votre motivation découlera un effet positif sur votre attitude. « Maintien » correspond aussi bien au corps qu’à l’esprit. L’un ne va pas sans l’autre.

Préservez votre sommeil pour votre organisme

Conserver une bonne activité cérébrale et une activité physique est donc indispensable. Mais s’accorder de vrais temps de repos l’est tout autant. Dormez, il le faut !

Le sommeil prépare le cerveau à apprendre, à encoder de nouvelles informations et consolider ces apprentissages pour en faire une mémoire stable et durable. Le rêve joue également un rôle important dans la mémorisation de nos souvenirs. (A lire : Sommeil paradoxal – Rêve )

Il est donc essentiel de bien dormir pour ne pas avoir la tête dans les nuages tout au long de la journée afin de mieux contrôler aussi ses émotions.

Pour ceux qui ont l’habitude de consommer des somnifères, sachez qu’en général, tous types de « calmants » altèrent la mémoire et augmentent le risque de décès. (A lire : Somnifère : mauvaise habitude, mal nécessaire ou produit létal ?)

Apprendre à gérer son stress

L’angoisse ou la peur perturbent nos capacités de réflexion car ces émotions altèrent la plasticité cérébrale. Nous ne sommes pas des supers héros ! Il faut donc apprendre également à contrôler nos émotions pour minimiser l’effet néfaste du stress sur nos hormones. (A lire : Comment contrôler votre stress)

7_7

Votre cerveau à faim !

Comment réussir à mener de front autant d’activités ? Il vous suffit de manger les bons aliments qui vous apporteront vitamines et nutriments indispensables pour recharger vos batteries.

  • Pâtes et pain, riz, noix, noisettes et tous les fruits secs contiennent des céréales et sont riches en zinc
  • Fruits et légumes : de la vitamine A pour les neurones !
  • Poissons et huiles contiennent des Oméga 3 pour le développement de votre cerveau
  • Cuisinez les abats ! Pas de gâchis. Ils sont riches en fer et vous aideront à augmenter vos performances intellectuelles
  • Viandes, œufs, fromage…, n’oubliez pas les protéines car elles ont un rôle important pour votre mémoire ( A lire : Etude de chercheurs Américains de l’Université Columbia)
  • Le plus alimentaire : les myrtilles et les baies. C’est la curieuse découverte du Brigham and Women’s Hospital et de l’Université de médecine de Plymouth, qui ont découvert que ces aliments ralentiraient la perte de la mémoire et améliorerait votre mémoire spatiale.

De l’eau

Enfin, offrez à votre corps toute l’eau nécessaire pour éviter d’être déshydraté. La déshydratation provoque des troubles de la concentration. Evitez par ailleurs de consommer de l’alcool de manière excessive au risque de provoquer une destruction prématurée des neurones (A lire : L’importance de l’eau pour votre mémoire)

Il n’y a rien de miraculeux dans ces préconisations. De simples bonnes habitudes, que vous avez sans doute déjà adoptées depuis longtemps et qui vous aideront incontestablement à ralentir les troubles de la mémoire. Avec l’âge, vous serez, néanmoins, obligatoirement confrontés à cette gêne. C’est là que les nouvelles technologies se révèlent très utiles en nous offrant des outils de rappel que l’on peut programmer : téléphone portable, tablette tactile, note sur votre agenda d’ordinateur, email,…

Autant de solutions possibles pour vous simplifier la vie sans pour autant oublier de s’exercer aussi pour conserver une bonne mémoire.

« Bien vivre, c’est avoir de la mémoire. »

Robert Escarpit, journaliste et écrivain.

Testez votre mémoire avec : Memory

Quel est votre hémisphère dominant ? Test

Comment (1)

Pingbacks

  1. […] est arrivé à tout le monde d’oublier ses clefs ou ses lunettes. Si la perte de la mémoire touche toute population quelle que soit son âge, la capacité à mémoriser diminue au fur et à […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*