Maisons de retraite : enfin un comparateur ?

Maisons de retraite : enfin un comparateur ?
20 mars 2015 Thierry

Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie a déclaré lors d’une interview au Parisien que le Gouvernement allait lancer un comparateur de maisons de retraite. C’est donc un premier pas pour les personnes âgées avant l’adoption du projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement actuellement en discussion au Sénat.

Un comparateur de maisons de retraite pour des prix à la baisse

Le 28 février 2015, Laurence Rossignol a accordé un entretien au Parisien. L’occasion pour elle d’annoncer que le Gouvernement travaillait sur un comparateur de maisons de retraite. « Début mai, nous allons mettre en place un comparateur de toutes les offres des maisons de retraite. Il sera accessible sur un nouveau portail, dénommé Pourlespersonnesagees.gouv.fr, où l’on trouvera beaucoup d’informations », a-t-elle déclarée.

Maisons de retraite : enfin un comparateur ?

Il faut dire aussi que le projet d’aide au financement des maisons de retraite visant à en réduire les coûts a été reporté. Il faut compter, en moyenne, 2 500€ par mois, pour une place dans une maison de retraite quand la pension de retraite moyenne perçue par les Français est de 1 300€. Ce nouveau portail est donc un moyen d’en savoir plus sur ces établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) mais aussi d’en espérer une baisse des tarifs. « La transparence peut contribuer à réduire les prix. Beaucoup d’établissements privés se sont construits, ils sont chers et ne sont pas tous occupés à 100 % », a argumenté la secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, Laurence Rossignol.

Ce dispositif sera donc mis en place avant que le projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement ne soit appliqué.

Une loi très attendue

Alors que le Gouvernement prévoyait l’application de cette loi pour mi-2015, elle a récemment été reportée à janvier 2016. « Le calendrier parlementaire, très chargé, a retardé l’examen du projet de loi. Mais Manuel Valls, le Premier ministre, l’a dit lui-même : le texte sera définitivement adopté et les décrets publiés avant fin 2015 pour une application effective au 1er janvier 2016 », explique Laurence Rossignol.

Maisons de retraite : enfin un comparateur ?

Ce report a provoqué la colère des syndicats. La CGT s’est exprimé à travers un communiqué : «  Promesse de Nicolas Sarkozy en 2007. Promesse de François Hollande en 2012. Ne peut-on craindre que cela sera la prochaine promesse d’un futur candidat en 2017 lors des prochaines élections présidentielles ? ».

En effet, c’est une loi très attendue depuis la canicule tragique de 2003 qui a mis la lumière sur les conditions de vie de nombreuses personnes âgées. Ce projet de loi prévoit une revalorisation de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) mais aussi des mesures de prévention de la perte d’autonomie comme l’attribution d’aides financières pour aménager son logement avec des systèmes de téléassistance et de la domotique.

Ainsi, les personnes âgées devront encore attendre quelques temps avant de bénéficier des avantages que ce projet de loi propose. En espérant que son application ne connaisse pas un nouveau report.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*