Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement: Qu’est ce qui change ?

Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement: Qu’est ce qui change ?
25 septembre 2015 Thierry

Le projet de loi porté Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat à la Famille a été adopté par l’Assemblée Nationale en seconde lecture le 17 septembre dernier. Il est d’autant plus nécessaire quand on sait qu’en 2060 un tiers des français aura plus de 60 ans. Parmi les différentes pistes proposées pour favoriser le quotidien des seniors, nous nous attarderons ici sur les solutions pour le maintien à domicile et les aides financières pour y parvenir.

 

L’ADAPTATION DE 80.000 LOGEMENTS PRIVES D’ICI 2017

Pour aider à la réalisation de ce gigantesque chantier, le budget de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), qui a aidé 13 000 personnes âgées à rénover leur logement en 2013, sera abondé de 40 millions d’euros en 2015 et 2016. Seuls certains profils sont éligibles pour recevoir une aide de cette organisme :

– Un propriétaire occupant dont le niveau de ressources ne dépasse pas un certain plafond,

– Un propriétaire bailleur qui loue son logement ;

– Un syndicat de copropriétaires, à condition que les travaux ne portent que  sur les parties communes.

Pour le maintien à domicile, la loi prévoit aussi une revalorisation de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), à savoir 1h d’aide à domicile supplémentaire par semaine pour les personnes à mobilité réduite et 1h supplémentaire par jour pour les plus dépendantes.

Parmi les autres volets de ce projet de loi, nous retiendrons également l’aide aux aidants, les conséquences du papy-boom, la lutte contre l’isolement ou encore les innovations techniques favorisant l’autonomie…

 

DES LOGEMENTS ADAPTES AUX PROBLEMATIQUES DES SENIORS 

Le gouvernement veut aussi valoriser les foyers-logements, qui proposent aujourd’hui 109 000 places au sein de 2 200 établissements, et participer à la rénovation des établissements vétustes, grâce à un plan exceptionnel doté de 50 millions pendant trois ans.

Une autre alternative émerge, les appartements intelligents. Le Groupe GDP Vendôme est précurseur dans ce domaine, puisque le premier ensemble immobilier d’appartements intelligents a été ouvert à Seynod en 2014. Chaque appartement est  entièrement équipé d’objets connectés qui doivent faciliter la vie des seniors, détecter et prévenir d’éventuels risques.

villa sully

Enfin,  une conciergerie connectée est accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 depuis chaque appartement, ainsi qu’un service de téléassistance d’urgence.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*